Premier sommet de l’AES / Kassoum Coulibaly « notre décision de retrait est de la CEDEAO est irréversible »

Premier sommet de l’AES / Kassoum Coulibaly « notre décision de retrait est de la CEDEAO est irréversible »

Premier sommet de l’AES / Kassoum Coulibaly « notre décision de retrait est de la CEDEAO est irréversible »

Un documentaire de Agence Presse Radio


Le samedi 6 juillet 2024, le Burkina Faso, le Mali et le Niger, trois pays qui forment l’Alliance des Etats du Sahel (AES)

2:13 Ecouter

Un documentaire de

Agence Presse Radio


Mise en ligne

08 Juillet 2024


Réalisation

Agence Presse Radio


Mise en onde & mix

Agence Presse Radio


Illustration

Agence Presse Radio


Production

Agence Presse Radio

Premier sommet de l’AES / Kassoum Coulibaly « notre décision de retrait est de la CEDEAO est irréversible »

 

Le samedi 6 juillet 2024, le Burkina Faso, le Mali et le Niger, trois pays qui forment l’Alliance des Etats du Sahel (AES) se sont retrouvés à Niamey au Niger pour leur premier sommet depuis la création de l’alliance le 16 septembre 2023.

A cette rencontre qui s’est tenue un jour avant le sommet des chefs d’Etat de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à Abuja au Nigeria, les Sahéliens ont affirmé par Kassoum Coulibaly ministre de la défense du Burkina Faso que leur retrait de l’organisation sous régionale est irréversible

On l’écoute

Après lui, le général Moussa Salaou Barmou, chef d’Etat-major nigérien des armées a dévoilé la stratégie militaire qui leur permettra d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés dans la lutte contre le terrorisme

Les relations AES-CEDEAO se sont considérablement détériorées à la suite du coup d’État du 26 juillet 2023 ayant porté le général Tiani au pouvoir. La CEDEAO avait alors pris de lourdes sanctions économiques contre le Niger et menacé d’intervenir militairement pour rétablir le président déchu, Mohamed Bazoum, dans ses fonctions. Les sanctions ont depuis été levées en février, mais les relations entre les deux camps restent tendues.

Texte : SACRE Abel

Voix : Reine KOUAKOU